Débouchés

industriels

CampagnePlan d'eaurouteCampagne
Le monde d’aujourd’hui est souvent malade de son développement anarchique, centré autour de grandes villes génératrices de nombreuses pollutions (productions d’énergie, d’objets et d’infrastructures, etc.). Il faut donc revoir bien des schémas de développement et nombre de technologies utilisées qui, si nous n’y prenons pas garde, mettront plus en péril notre société plus qu’ils n’y apporteront de confort.
 
L’ensemble des actions que je mène depuis une vingtaine d’années en recherche et développement axées sur le développement durable, relèvent du concept dit de technologie propre où les opérations de transformations chimiques de la matière ne doivent générer aucune pollution nuisible pour l’environnement.
 
Ce n’est pas toujours chose aisée que de faire comprendre qu’un rejet de quelque nature qu’il soit est avant tout une perte de matière donc d’argent avant d’être une pollution.
 
Ce fait acquis il faudra soit :
  • Lui trouver une valorisation qui en fera un co-produit chimique ou énergétique de la technologie considérée. 
  • Faire en sorte qu’il n’existe plus en faisant de la technologie considérée une technologie propre. 
J’ai ainsi vu plusieurs de mes programmes de recherche universitaire aboutir industriellement dans les secteurs suivants : cuirs,encres offset, industrie pharmaceutique, raffinage d’huiles, résines polyesters, génie civil  sur lesquels quelques éléments techniques suivent avec les références des partenaires industriels qui les ont développés.
 
Par ailleurs, j’ai créé en 1992 un cabinet libéral (n° Siret : 388 341 190 00014 – Ape : 741 g) qui me permet de séparer radicalement mes activités de conseil technique aux entreprises et collectivités de mes activités universitaires.
 
En qualité de conseil technique, j’ai été amené à intervenir dans différents domaines industriels qui vont des différentes étapes de la fabrication du papier à la lipochimie industrielle, le cuir, les peintures, la pharmacie etc.
 
J’ai longtemps agit en qualité d’Expert en Chimie et Environnement près la Cour d’Appel de Toulouse j’intervenais sur nomination par le Président d’une Juridiction Civile où un Juge d’ Instruction, pour donner un avis technique permettant d’aider les Magistrats à trancher les différents d’origine technologique dans mon domaine de compétence. Je viens de cesser cette activité faute de temps pour lui consacrer aujourd’hui. 
 
J’ai été à de plus à l’origine de plusieurs sociétés dont la plus significative est la Compagnie Industrielle de la Matière Végétale connue aujourd’hui sous ses initiales : CIMV. Elle fut créée en 1998 à notre initiative avec Thiéry Scholastique pour développer mon concept de raffinage végétal dont je décris succinctement les activités dans la rubrique spécifique que je lui consacre. Son site web www.cimv.fr raconte l’essentiel de cette formidable aventure en cours en passe de révolutionner bien des secteurs industriel de ce monde en mouvement.