Recherche Universitaire :

Ozone

Ozone et blanchiment des pates à papiers

Le blanchiment de pâte à papier sans chlore associe en opérations séquencées, ozone : Z/eau oxygénée : P/xylanases : E.
Les procédés de blanchiment mis au point et exploitables industriellement, permettent d’éliminer radicalement la pollution par le chlore et ses dérivés, qu’ils vont inéluctablement remplacer à court et moyen terme.
Les opérations de blanchiment, sont étudiées à différentes consistances. Des résultats remarquables ont été obtenus avec des séquences ZP, ZZP, ZE, ZEP où le contrôle du pH joue un rôle déterminant.
L’experience acquise dans ce domaine permet, aujourd’hui de proposer des séquences de blanchiment optimales, selon la matière première considérée, et le degré de blancheur voulu dans des conditions économiques équivalentes au chlore pour une même qualité finale de pâte. Le blanchiment des pâtes de végétaux annuels, à l’ozone à partir notamment de ces résultats devient une réalité industrielle.
L’élimination des acides organiques générés par les séquences de blanchiment dans les effluents aqueux par récupération sur résines échangeuses d’ions où extraction liquide- liquide où éliminés par un étage biologique de traitement rend ces technologies parfaitement non polluantes.
Les xylanases en hydrolysant les hémicelluloses de structure des pâtes à papier favorisent leur blanchiment.
Une sélection de xylanases spécifiques de type bacillus a été effectué. Les microorganismes ont ensuite été testés en séquence de blanchiment TCF (total chlorine free).
L’effet des xylanases, diminue le kappa des pâtes traitées, en augmentant très sensiblement le degré de blancheur, leurs conditions de production et de recyclage sont étudiées.

L’économie en ozone peut atteindre 20 à 30%. Les analyses par microscopie électronique montrent une modification de fibres sans que les propriétés physico-chimiques des pâtes soient sensiblement dégradées.

Ozone et traitement de l’eau

L’action destructurante de l’ozone est étudiée de longue date. Les résultats obtenus ont déjà permis de proposer des installations industrielles de dépollution d’effluents organiques lourdement chargés et à DCO ( Demande Chimique en Oxygène) dure .
Une nouvelle conception de réacteur associant un traitement biologique anaérobie à la réactivité oxydante de l’ozone a été très récemment mise point. Le procédé appliqué au traitement d’effluents papetiers issus d’unités Kraft donne d’excellents résultats en termes de décoloration et destruction de la D.C.O dure
Un autre type de réacteur,à l’hydrodynamique originale, dit à courant à multi-impacts vient également d’ être mis au point. Les performances remarquables de ce nouveau réacteur en termes de rétention gazeuse et transfert de matière font qu’il est développé actuellement à l’échelle pilote sur une chaîne de production d’eau potable.

Publications